L'enquête auprès des Français

L'enquête auprès des Français

L’étude menée par l’Ifop en 2012 pour l’Observatoire Fives apporte un sérieux démenti aux discours ambiants sur l’industrie.

Bonne connaissance des réalités industrielles, soif d’informations, croyance en l’avenir : les Français aiment leur industrie et sont persuadés de sa capacité à se réinventer.

Une connaissance lucide de la réalité industrielle française

Loin de se laisser parasiter par les discours ambiants, plutôt moroses et négatifs, les Français interrogés dans l’étude témoignent d’une perception réaliste et lucide des forces et faiblesses de l’industrie française.

Si 65 % des Français sont conscients que l’industrie n’est pas un secteur économique aujourd’hui attractif pour les jeunes et 68 % qu’elle n’est pas compétitive par rapport aux autres pays, 54 % estiment qu’elle est respectueuse des contraintes environnementales actuelles.

Les Français aiment leur industrie !

Les Français gardent une perception relativement positive de l’usine et de son apport technologique : 86 % d’entre eux considèrent que les usines concentrent beaucoup de technologies ; 82 % estiment qu’elles font partie du patrimoine français et qu’elles sont un lieu de création de valeur.

Autres données rassurantes : les Français ont une vision positive des acteurs et des valeurs liées à l’usine : l’innovation (95 %), le travail (90 %), l’ingénieur (90 %), l’entreprise (90 %), l’ouvrier (81 %) et l’usine (61 %) sont des termes connotés positivement pour une très large majorité de Français.

Cet attachement fort à l’industrie se traduit également dans les perceptions réalistes et lucides qu’affichent les Français sur les problématiques sociales : si 65 % considèrent que les ouvriers ont des conditions de travail meilleures que par le passé et 70 % qu’ils ont des métiers qualifiés, 63 % estiment à l’inverse que les ouvriers n’ont pas de bonnes relations avec leur encadrement.

Une soif d’information pour un discours renouvelé sur l’industrie

C’est l’un des enseignements les plus surprenants de l’étude : loin des discours actuels, les Français ont soif d’information sur l’industrie et le monde de l’usine. 86 % d’entre eux estiment que les usines sont trop peu connues du grand public. 62 % s’estiment même mal informés et près de 80 % expriment leur souhait d’être mieux informés.

D’ailleurs, certains résultats de l’étude, en apparence paradoxaux, sont justement la conséquence directe de ce déficit d’informations sur le monde industriel.

Plus précisément, c’est moins la quantité que la qualité de l’information donnée qui prime ici : les Français réclament un autre discours sur l’usine, plus proche de leurs préoccupations et qui s’éloigne du « prêt-à-penser » médiatique et politique. Près de 70 % des Français estiment qu’ils ne parlent pas assez de l’industrie et de la réindustrialisation en France. Un comble quand on sait que l’étude a été réalisée pendant la dernière campagne présidentielle !

Optimistes, les Français croient en l’avenir de l’industrie

Pour les Français, l’usine de demain doit être innovante (pour 88 % d’entre eux), tournée vers l’international (85 %), économe en énergie (81 %), propre (77 %) et sûre (74 %). Si 81 % des Français considèrent que l’industrie française est aujourd’hui en perte de vitesse, 86 % pensent qu’elle a de l’avenir si elle mise sur les industries de pointe.

De même, 81 % des Français estiment que l’industrie ne peut pas s’envisager sans une dimension internationale. Au final, 73 % des Français ont confiance en l’avenir de l’industrie hexagonale.

Contact - Mentions lÉgales - Plan du site - CrÉdits - Vos questions