Sobriété

L’usine sobre

L’usine de demain sera propre ou ne sera pas.

Aujourd’hui déjà, et demain encore plus, la notion de performance environnementale est indissociable de la notion de performance tout court. Au niveau de l’usine et des équipements industriels, cela se traduit par :

  • Une utilisation optimale des ressources naturelles (allocation de l’énergie à une fonction « utile », limitant ainsi les rejets)
  • La limitation des rejets de CO2 et polluants
  • La réduction de la perte matière et de la quantité de déchets.

Par ailleurs, en lien avec la notion de flexibilité, l’usine – construite pour 30 ans ! – et les équipements qui la composent devront pouvoir s’adapter aux objectifs de transition énergétique ; équipements et systèmes doivent permettre de passer à de nouveaux combustibles (gaz, gaz pauvres de process, combustibles alternatifs de type déchets, biomasse, etc.).

Ces impératifs sont pris en compte de façon croissante dans l’industrie, y compris dans les économies émergentes.

L’éco-conception est en train de devenir la norme, pour mettre au point des machines affichant un haut niveau d’efficacité énergétique et de performance industrielle et environnementale.

Au niveau du procédé, la voie s’ouvre progressivement pour des process combinatoires tels que la récupération d’énergie ou le recyclage dans le procédé ou hors usine, plaidant également pour une meilleure intégration de l’usine dans son environnement, avec la mise en place de systèmes d’économie circulaire pouvant inclure les cités, où les rejets des uns deviennent les ressources des autres.

Contact - Mentions lÉgales - Plan du site - CrÉdits - Vos questions