L'homme au coeur de l'usine

L’homme au cœur de l’usine

L’usine des Temps modernes de Charlie Chaplin – où le rôle de l’homme est cantonné à la réalisation de tâches répétitives et pénibles – est révolue, mais en même temps, des voix s’élèvent pour dénoncer une automatisation croissante des ateliers de production, qui poussent l’homme en-dehors des usines. Par ailleurs, la situation est contrastée selon les pays : certains manquent de main-d’œuvre, tandis que d’autres connaissent une démographie plus dynamique et ont besoin d’emplois.

Quelle est la solution ?

Nous croyons à une usine réorganisée autour des hommes, avec des postes collaboratifs et non tout-automatisés ; c’est le gage d’un développement de la compétitivité de l’entreprise sur le long-terme, mais également de pérennisation de la capacité d’innovation.

L’usine du futur, c’est donc une révolution pour les métiers, avec :

  • De nouveaux métiers et compétences liés à de nouveaux process et nouveaux matériaux (fabrication additive, matériaux composites, ...)
  • De nouvelles méthodes de travail et organisations liées à des nouvelles technologies telles que le numérique (terminaux mobiles, outils 3D, réalité augmentée…) ou la cobotique (coopération entre l’homme et le robot)

L’opérateur devra développer une nouvelle relation aux machines, qui viendront alléger la pénibilité du travail, et le guider dans la recherche d’informations, les gestes à accomplir, la vérification des pièces et de leur montage. La formation sera clé…

Ces technologies concourent également à rendre l’usine plus attractive et à faire naître des métiers plus qualifiés ; les opérateurs, libérés des tâches pénibles et aidés par les robots pour les réaliser, gardent l’apanage de la créativité et du contrôle final de la qualité des produits.

Contact - Mentions lÉgales - Plan du site - CrÉdits - Vos questions